Comment booster la lactation naturellement ?

Certaines femmes qui allaitent peuvent avoir besoin de recourir à des solutions afin de stimuler la production de lait. Voici comment stimuler la production de lait avec des plantes naturelles et galactogènes.

Comment stimuler la production de lait ?

Comment booster la lactation pour un meilleur allaitement de son bébé

De nombreuses femmes allaitantes rencontrent des difficultés à produire assez de lait pour nourrir leur enfant. Cela peut-être frustrant quand on sait que ce moment privilégié avec bébé est source de grand bonheur et qu’il apporte les nutriments nécessaires à son bon développement.

Pour stimuler la lactation, il ne faut pas attendre que bébé réclame à manger. En arrivant au monde, votre bébé est bien portant, il a été “nourrit logé” et peut ne rien mangé pendant 3 jours grâce aux réserves de graisse fœtale qu’il a stockées pendant 9 mois. Il n’y a aucune raison de le forcer à téter. En général, la montée laiteuse survient 3 jours après la naissance.

Il faut une stimulation régulière des glandes mammaires pour augmenter la production du lait maternel. Elle commence par des contacts réguliers entre le bébé et la maman qui vont stimuler la montée de lait. Pour augmenter la lactation, vous pouvez alterner les seins au cours de la même tété et proposer les 2 seins au bébé.

Un autre moyen de stimuler la lactation est de masser régulièrement les 2 seins avec des mouvements circulaires. Ne mettez jamais aucun produit sur les seins avant de donner la tété, ni huile ni crème qui donnent à votre seins une odeur différente est repousseront votre enfant. De même, certaines plantes anti-galactogènes comme le persil, la menthe et la sauge réduisent la production de lait et sont à éviter.

Il est inutile de vous stresser si vous avez des difficultés à allaiter. Des solutions naturelles existent que nous vous expliquons ci-dessous.

Le fenugrec

Fenugrec pour augmenter la lactation
Fenugrec pour lactation

Le Fenugrec est une plante reconnue pour ses vertus galactogènes puissantes. Elle contient des graines qui sont des précurseurs hormonaux dont une des fonctions et de faciliter la production du lait. C’est une plante hypoglycémiante (fait baisser le taux de sucre sanguin) et doit être prise au cours des repas pour ne pas baisser votre glycémie. Le fenugrec est un supplément vitaminique qui compense certaines carences et aide votre enfant à digérer mieux. De plus, il réduit les coliques (si les doses sont respectées).

Le fenugrec le plus facile et pratique à consommer existe en gélules déjà dosées.

Les graines de fenugrec jouent le même rôle que les gélules mais doivent être bio pour ne pas risquer une mauvaise qualité de lait. C’est le premier produit naturel recommandé pendant l’allaitement et non pas quand vous êtes enceinte car il peut accentuer les contractions utérines.

Le fenouil

fenouil pour allaiter
fenouil pour allaiter

Le fenouil est aussi un stimulant pour produire plus de lait, au même titre que le fenugrec. Il entre également dans la catégorie des phyto-œstrogènes. Vous pouvez donc en manger plus au cours de vos repas mais la quantité resterait insuffisante pour produire plus de lait. La solution efficace consiste donc à manger du fenouil en capsules au cours des repas.

De plus, le fenouil est riche en calcium et vitamine C.

Moins appétissant, il existe des tisanes d’allaitement à base de graines de fenouil. Vous pouvez aussi acheter les graines et les infuser à la maison pour faire vos propres décoctions.

 
 

L’anis étoilé (Badanier de Chine)

L’Anis étoilé est une autre plante galactogène réputée pour la lactation des femmes allaitantes. Ses propriétés sont assez similaires au fenouil (voir sur Wikipédia) et d’ailleurs son nom chinois signifie “fenouil à huit cornes”.

Effets indésirables de l’anis étoilé :  des cas de toxicités ont été constatés sur des enfants alors ce n’est pas notre premier choix.

Les posologies des compléments alimentaires sont strictes et il faut lire les notices avant de consommer. En cas de doute, vous devez demandez un avis à votre médecin ou pharmacien.

Recommandation pour bien allaiter

Le stress, la fatigue générale sont des facteurs bloquants une bonne lactation. Il est donc important de vous octroyer de vrais moments de repos après l’accouchement, surtout si vous avez repris une activité professionnelle. Continuez à bien vous alimenter pendant toute la période d’allaitement en ayant une alimentation variée. Respectez autant que possible des repas équilibrés et faites vous plaisir avec des collations à mi-journée, 10h00 et 16h00.

L’allaitement réduit naturellement votre réserve en eau. Pensez à boire 2 litres d’eau par jour car l’hydratation est un facteur important pour une bonne lactation. Compensez-la perte en eau en prenant des infusions et des tisanes d’allaitement car elles stimulent la sécrétion de lait. Vous pouvez aussi consommer des jus de fruits maisons après la tété pour ne pas modifier le gout du lait.

Avoir une bonne hydratation est un facteur important pour avoir du lait, il va sans dire que toute consommation d’alcool est prohibée, au moins avant de donner le sein. L’alcool passerait directement dans le lait est vous auriez un bébé… ivre !

Homéopathie et médecines douces

Si vous choisissez la médecine douce, consultez un gynécologue homéopathe avant tout traitement. 2 produits sont le plus souvent prescrit pour :

  • Réguler la lactation : Phytolacca 7 CH, 5 granules plusieurs fois par jour.
  • Améliorer une insuffisance de lait : Ricinus communis 5 CH et Alfalfa 5 CH, 5 granules de chaque plusieurs fois par jour.

Tous les renseignements de cet article sont purement à titre informatif.

Voir aussi :

Comment soulager les douleur d’allaitement ?

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 article
0,00
X